Foot-Ligue 1 : Roger Ouégnin (ASEC), trop gourmand ?

Le président de l’ASEC Mimosas a demandé une somme colossale à la FIF pour que le derby qui opposait son club à l’Africa Sports se joue au stade Houphouët-Boigny.

Dans la guerre que se livrent Me Roger Ouégnin et la Fédération ivoirienne de football, chaque occasion est une aubaine pour les parties en conflit d’administrer une bonne gifle à l’autre camp. C’est ainsi qu’on peut interpréter le dernier épisode de la saga entre le plus grand club ivoirien et l’instance fédérale.

Sollicité par la Ligue professionnelle de football pour disputer le derby au stade Houphouët-Boigny, le président de l’ASEC Mimosas a une des prétentions financières exorbitantes qui ont coupé l’appétit à Canal+, le diffuseur de la Ligue 1. « Canal+ avait prévu un grand spectacle avant et pendant le derby. Il souhaitait donc que le match se déroule au stade Houphouët-Boigny avec entrée gratuite. Nous leur avons demandé de verser la somme de 700.000 F CFA comme cote part à chacune des deux équipes. L’Africa a donné son accord, mais Roger Ouégnin a exigé 10 millions de F CFA. Ce que Canal+ ne pouvait pas payer. Ils ont donc tout annulé et on a disputé le match au stade Robert Champroux de Marcory », a confié Sory Diabaté lundi lors de l’inauguration de la pelouse du Complexe de Yopougon.

Pour Sory Diabaté, la somme demandée par Roger Ouégnin est tout simplement exagérée. « Comment demander 10 millions alors que lors du match aller, chaque club n’a reçu que 474.000 F CFA comme cote part ? La preuve, après le match de dimanche, chacun des deux clubs a perçu une cote part de 380.000 F CFA », a regretté le vice-président de la FIF.

 

Abdoul KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *