Foot : Le top 5 des Africains recrutés par Arsène Wenger

Durant son long règne à Arsenal, Arsène Wenger a eu un lien particulier avec les joueurs africains. Voici le top 5 des meilleurs joueurs du continent qui ont évolué sous les ordres du technicien français.

1. Kolo Touré (Côte d’Ivoire, défenseur)

C’est à Arsenal que Kolo Touré a découvert le football professionnel en 2002 après avoir été repéré par Arsène Wenger en personne. A son arrivée chez les Gunners en provenance de l’ASEC Mimosas, le défenseur ivoirien a dû faire preuve de patience et dépanné pendant la saison 2002-2003 au poste inhabituel, pour lui, de latéral droit. Une fois acclimaté au football anglais, l’ex-Académicien va rapidement s’imposer aux côtés en défense centrale et devient l’un des meilleurs joueurs du club. Kolo fait d’ailleurs partie des Invincibles qui ont remporté la Premier League en 2004. Il était là aussi quand Arsenal a atteint la finale de la Ligue des champions deux ans plus tard. En sept ans de présence chez les Gunners, Kolo Touré aura disputé 326 rencontres (pour 14 buts) et remporté cinq trophées.

2. Lauren Etame Mayer (Défenseur, Cameroun)

C’est en 2000 que Lauren a atterri à Arsenal en provenance de Majorque (Espagne). Milieu de terrain à l’origine, Arsène Wenger a le flair de le positionner au poste de latéral droit. Le Camerounais s’impose et devient une référence à son poste. Il est indispensable et participe activement aux sacres de 2002 et 2004 en Premier League. Le Lion Indomptable disputera au total 241 matches avec les Gunners. Après six ans au club, il fait ses valises en 2006 pour rejoindre Portsmouth.

3. Nwankwo Kanu (Attaquant, Nigeria)

Arrivé à Arsenal en 1998 après s’être fait opérer du cœur à l’Inter Milan, Nwankwo Kanu restera comme l’un des plus grands joueurs à avoir enfilé le maillot rouge et blanc. Les trois premières saisons du longiligne attaquant nigérian à Highburry sont idylliques. Il est un joueur important qui plante les buts (44 réalisations en 198 parties). Relégué sur le banc lors de sa quatrième saison, Kanu quittera Arsenal en 2004 au bout de sa cinquième année de présence chez les Gunners avec lesquels il aura notamment enlevé deux titres de champion.

4. Emmanuel Eboué (Défenseur, Côte d’Ivoire)

Recruté par Arsenal au KSK Beveren en 2004, Emmanuel Eboué, joueur d’avenir, a dû d’abord faire ses classes avec la réserve des Gunners. Barré par le magnifique Lauren Etamé Mayer, les apparitions de l’Ivoirien avec l’équipe première se limitent à des matches de FA Cup et de Cup. Eboué verra son heure sonner après la grave blessure du Camerounais en 2006. Il saisira sa chance et se montrera impeccable lors de la campagne européenne qui a conduit Arsenal en finale de la Ligue des champions en 2006. Dès lors, l’ancien Académicien devient l’une des pierres angulaires de l’équipe d’Arsène Wenger. Sept ans après son arrivée, Eboué quittera les Gunners en 2011 pour Galatasaray avec 215 rencontres sur son CV.

5. Emmanuel Adebayor (Attaquant, Togo)

S’il n’a passé « que » trois ans à Arsenal et n’y a rien gagné, Emmanuel Adebayor a eu un impact important sur le club londonien. L’attaquant togolais n’y a jamais déçu et est parvenu à se faire un nom au côté de la légende Thierry Henry. Auteur de quelques buts spectaculaires, Adebayor a planté 62 pions en 142 apparitions avec la tunique des Gunners. Un bilan flatteur quand on sait toute la place que prenait Henry sur le front de l’attaque. Arrivé en 2006, Adebayor force son départ en 2009 pour Manchester City contre 29 millions d’euros, lui qui avait été acheté 4 millions d’euros par Arsène Wenger à l’AS Monaco.

 

Jean-David KOKOLA
info@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *