Italie : Yann Karamoh grondé par son entraîneur

Titulaire face à Cagliari mardi soir, Yann Karamoh en a profité pour tenter de nombreux gestes techniques. Un excès d’individualisme que lui a reproché son entraîneur, Luciano Spaletti.

L’individualisme de Yann Karamoh ne plaît pas vraiment à son entraîneur, Luciano Spaletti. Arrivé en provenance de Caen l’été dernier, le jeune joueur de l’Inter Milan (19 ans) abuse un peu trop de gestes fantasques. «Il est très créatif et cela signifie que jouer avec ses coéquipiers est difficile pour lui, mais il ne doit pas avoir de mauvaises habitudes», a souligné le coach italien.

Karamoh est utilisé avec parcimonie depuis le début de la saison (seulement trois titularisations), même s’il a déjà marqué un superbe but lors de la victoire sur Bologne (2-1) en février. Ce week-end, il a débuté la rencontre face à Cagliari (4-0), en profitant pour faire le spectacle.

«C’est un joueur fort avec du flair et un bon sens du jeu. Les fans l’aiment bien mais il y a des gestes qu’il ne devrait pas répéter s’il veut devenir un champion», a relevé Spaletti.
«Les applaudissements de la foule de San Siro me procurent beaucoup de satisfaction et m’aident à grandir, a pour sa part déclaré Karamoh. Je tente souvent beaucoup de choses, c’est le football.» L’Inter Milan est provisoirement troisième en attendant les rencontres de la Roma et de la Lazio, respectivement face au Genoa et à la Fiorentina, mercredi soir.
FF



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *