Foot : Ces grands rendez-vous de la saison à ne pas manquer

Coupe du monde, Ligue des champions, Ligue 1… Voici ce qui vous attend pour cette nouvelle fin de saison haletante.

Le Clasico : la revanche (6 mai)

Même si le titre allait de toute façon être difficile à aller chercher, la défaite du 23 décembre du Real Madrid (0-3) face au rival blaugrana a été l’une des plus dures à encaisser pour la Maison Blanche dans un Clasico. Cette défaite est surtout le premier gros accroc de l’ère Zidane sur le banc du Real, lui qui a déjà tout remporté à la tête de l’équipe. Si nous connaîtrons peut-être déjà le champion le 6 mai, il faudra en tout cas laver l’affront de Bernabeu pour CR7 et sa troupe, dans un choc qu’il ne faut de toute façon jamais rater.

La finale de la Ligue des champions… (26 mai)

Pour cette soixante-troisième finale de l’histoire de la C1, rendez-vous est déjà pris pour le stade Olympique de Kiev le samedi 26 mai devant près de 70 000 personnes. Difficile de s’y projeter dès maintenant, néanmoins, plusieurs équipes ont montré un très beau visage depuis le début de saison. Les clubs qui sont fortement pressentis pour aller jouer la finale en Ukraine sont Manchester City et le Bayern Munich, tous les deux impressionnants dans leur pays respectifs. On n’oublie pas non plus les deux chocs des huitièmes, Chelsea-Barça et PSG-Real. Et pourquoi pas avoir un club surprise en Ukraine ?

… et d’une Ligue Europa de haut niveau (16 mai)

De son côté, la Ligue Europa n’est pas en reste, et va présenter des matches à élimination directe encore plus intéressants au fil des tours. Les reversés de la Ligue des champions, Dortmund, l’Atlético Madrid ou encore Naples, font d’ores et déjà office d’épouvantails pour cette C3. A noter que tous les clubs français sont sortis de leur poule, et espèrent réaliser un joli parcours dans la compétition. Et aller jusqu’au bout ? C’est en tout cas le souhait d’un club en particulier, l’Olympique Lyonnais, car c’est son Groupama Stadium qui accueillera la finale.

La liste des 23 de Deschamps (17 mai)

La Coupe du monde commencera bien avant ce fameux match d’ouverture du 14 juin pour nos Bleus. Car les places sont chères au sein du groupe France, et certains tickets n’ont pas encore été distribués. Cette liste est en tout cas l’un des événements les plus attendus, l’équipe de France possédant un vivier de talents comme elle a rarement eu. En ce sens, le sélectionneur devra forcément faire des choix, ce qui rend cette date incontournable.

L’entrée en lice des Bleus en Russie (16 juin)

Après les débats qui suivront probablement l’annonce des 23 de Deschamps, les Bleus pourront rentrer tranquillement dans leur Mondial. Car le mois d’après sera synonyme de leur entrée en lice dans la compétition, pour le premier match du groupe C. Une rencontre face à l’Australie qui permettra, on l’espère, de bien rentrer débuter dans ce Mondial, avant de défier le Pérou (21 juin) puis le Danemark (26 juin). Avant cela, un programme chargé attend les Bleus, qui disputeront plusieurs matches de préparation. La Colombie (23 mars), la Russie (27 mars), l’Irlande (28 mai), l’Italie (1er juin) et enfin les Etats-Unis (9 juin) permettront aux Français de répéter leurs gammes.

La finale de la Coupe du monde (15 juillet)

La seule chose que l’on sait pour l’instant, c’est que la finale aura lieu au stade Loujniki de Moscou. Le Mondial sera très ouvert, et il est aujourd’hui impossible de nommer les deux finalistes. Parmi les favoris pour remporter le Graal, on peut quand même parler de l’Allemagne, tenante du titre, ainsi que du Brésil. Belges et Argentins seront aussi attendus, de même qu’une Espagne revancharde après ses deux derniers échecs en phase finale d’une compétition. Ou un happy end pour l’équipe de France, pour prolonger la fête nationale de la veille ?




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *