Foot : Fatma Samoura pas satisfaite de la place de la femme

A l’occasion de la journée de la femme, la numéro 2 de la Fifa, la Sénégalaise Fatma Samoura s’est exprimée sur la place des femmes dans le football, et surtout ce que le football peut faire pour l’émancipation des femmes. «Nous avons la possibilité maintenant de pousser beaucoup plus de jeunes femmes qui voulaient faire du football une vocation», explique celle qui a été nommée par Giani Infantino en mai 2016. «L’objectif principal de la Fifa est d’avoir 60 millions de licenciées femmes, donc de doubler le chiffre actuel, d’ici 2026», avance-t-elle.

Concernant la part de femme à la Fifa et les instances du football mondial, «ça bouge, mais ce n’est pas assez», estime-t-elle. «Tout du moins au niveau de la Fifa, on est en train de concrétiser cette féminisation du football. Sur les 653 personnes travaillant dans notre administration, nous avons 48% de femmes. L’idéal serait d’être à 50% d’ici la Coupe du monde l’année prochaine», assure-t-elle.

Attirer des sponsors

Dans l’optique du Mondial 2018 U20 qui a lieu en France, et dont c’était le tirage au sort ce jeudi, lieu de l’interview, Fatma Samoura aimerait que les compétitions féminines génèrent plus de profits. «L’idée pour les compétitions féminines, c’est d’attirer beaucoup plus de sponsors, de faire en sorte que la Coupe du monde féminine puisse se financer elle-même, et qu’on puisse en tirer des revenus aussi bien au niveau des droits TV que de la commercialisation», conclue-t-elle.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *