Foot : La FIF reconnait avoir versé 10.000 F aux Eléphantes, mais…

Après la vague d’indignation provoquée par nos révélations sur la prime de 10.000 F CFA versée par la Fédération ivoirienne de football aux Eléphantes, l’instance faîtière a reconnu jeudi qu’elle avait effectivement versée une somme de 10.000 F CFA à chaque joueuse de l’équipe nationale féminine de Côte d’Ivoire après la finale de la Coupe UFOA dames. Mais selon elle, cette somme devait servir à payer le transport des joueuses.

Nos révélations sur la prime de 10.000 F CFA tendue aux Eléphantes après la finale de la Coupe UFOA dames a fait l’effet d’une bombe. Et provoquées une vague d’indignation et de colère à travers la Côte d’Ivoire et l’Afrique. Pris dans la tourmente, la fédération ivoirienne de football a timidement réfuté notre information et fait savoir que les 10.000 F CFA tendues aux joueuses devaient servir de prime de transport. « Contrairement à une information publiée par le journal en ligne « sportmania.ci » et abondamment relayée sur les réseaux sociaux, ce mercredi, la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) n’a pas tenté de payer une prime de match de 10.000 F.CFA aux joueuses de la sélection nationale féminine, finaliste de la première édition du Tournoi UFOA B des Dames qui s’est déroulé récemment à Abidjan (…) Quelques heures après la finale perdue face au Ghana (0-1), les Eléphants Dames ont reçu l’assurance de la FIF qui a promis de tenir ses engagements dans le courant de la semaine et qui a consenti à payer également, avant la dislocation, une prime de transport doublée à 10.000 F.CFA. », a fait savoir la FIF sur son site internet.

L’instance faîtière du ballon rond ivoirien assure que des primes plus consistantes seront payées aux joueuses et aux encadreurs de l’équipe. « Les primes de match seront bel et bien payées aux encadreurs et joueuses de la sélection ivoirienne qui a pris part, du 14 au 24 février 2018 à Abidjan, à la première du tournoi de football féminin réservée aux pays membres de la zone B de l’Union des Fédérations Ouest-Africaines de football (UFOA) ».

De notre côté, nous réaffirmons que les 10.000 F CFA attribués aux joueuses devaient bel et bien servir de prime de match. Si tel n’était pas le cas et si la FIF avait réellement promis d’autres primes à l’équipe, pourquoi les Eléphantes ont alors refusé d’encaisser les 10.000 F CFA ? En réalité, la Fédération ivoirienne de football a tenté de flouer les filles comme elle l’a fait en 2014 après la CAN namibienne.

 

Jean-David KOKOLA
info@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *