Foot, MTN Ligue 1 : C’est reparti !

La MTN Ligue 1 reprend ses droits ce week-end sur les différentes pelouses de la Côte d’Ivoire après plus d’un mois d’interruption. Les 14 clubs vont donc emprunter l’ultime virage menant au titre.

Finie la trêve ! Finis les week-ends loin des chaudrons pour le public !  Après le Championnat d’Afrique des Nations, place désormais aux débats domestiques. Cela pour la phase retour. Un  tournant décisif que devront bien négocier les 14 clubs aux notes bien distinctes à l’issue de la phase aller. Certains tenteront de poursuivre leur marche glorieuse, d’autres tenteront d’apporter de la vitesse à leur parcours caractérisé par une lenteur romanesque au classement, quand la dernière vague s’emploiera à sortir de son coma.

Le peloton de tête

A l’instar de l’ASEC Mimosas, solide leader (34 pts) après la première phase, l’AFAD Djékanou, deuxième (22 pts), le Sporting de Gagnoa, troisième (21 pts), Bouaké FC, quatrième (21 pts) et le WAC, cinquième (19 pts), s’ingénieront à donner le meilleur d’eux en vue de maintenir le cap et finir avec la réalisation de leur objectif en fin de saison.

Le ventre mou

Le FC San Pedro (6è, 19 pts), l’Africa Sports (7è ; 18 pts), l’USC Bassam (8è ; 17pts), Moossou FC (9è ; 16 pts) et l’ASI d’Abengourou (10è ; 15 pts) auront pour mission d’amorcer une ascension vertigineuse. Ce, dans l’espoir de choper quelques places dans les cimes du classement que certains du Big Five laisseront filer.

Le bas du tableau

Le quatuor en panne sèche au soir de la première partie de la  saison se compose du Stade d’Abidjan (11è, 15 pts), du Séwé Sport de San Pedro (12è ;10 pts), de l’AS Tanda (13è ;7 pts) et de la SOA, lanterne rouge, avec seulement 6 points. Pour ces écuries, l’heure de la révolte a  sonné. Si les Bleu et Rouge méritent de figurer dans la seconde catégorie, ce n’est pas le cas pour les autres. Car ces formations se doivent de sortir de leur profond coma. C’est l’heure ou jamais de jouer leur va-tout. Le cas échéant, deux d’entre elles diront adieu au championnat premium pour atterrir en Ligue 2.

 

Lebéni KOFFI




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *