Foot : Real-PSG, il n’y a pas match

Ce soir à Madrid, le Paris-Saint-Germain défie le Real dans l’un des chocs de ces huitièmes de finale de la Ligue des champions. Si sur la pelouse, le club de la capitale peut prétendre rivaliser avec l’équipe orchestrée par Zinédine Zidane, le constat n’est pas le même au niveau extra-sportif.

Abonnés au stade

Le Parc des Princes compte 48 000 places, le Santiago-Bernabéu 81 000. Rien d’étonnant, donc, de voir que le Real compte quasiment le double d’abonnés que son homologue français : cette saison, 63 000 aficionados ont leur siège attitré dans l’enceinte madrilène, alors que le PSG ne compte « que » 34 000 fidèles. En termes d’affluence, le Real rassemble environ 68 000 personnes à chaque rencontre de Championnat, contre un peu moins de 47 000 pour Paris : avantage pour la ville lumière niveau remplissage, donc.

Poids sur les réseaux sociaux

En termes de poids sur les réseaux sociaux, le PSG a encore du chemin à faire pour titiller son homologue ibérique : le Real, compte pas moins de 106,7 millions de fans sur Facebook, record en la matière, contre seulement 33,3 millions pour le club francilien. Même constat sur Twitter, où les 6,16 millions de followers du PSG font pâle figure à côté des 29,1 millions de la Casa blanca, et même sur Instagram (55,4M. contre 11,5M.) ou Youtube (2,7M. contre 0,8). Enchainer les C1, c’est efficace niveau popularité.

Groupes de supporters à l’international

Si les 2 181 peñas (groupes de supporters) que possède le Real rien qu’en Espagne sont inégalables pour le Paris-Saint-Germain, l’écart est également assez important à l’international : 170 fan-clubs loin de l’Espagne vibrent aux exploits de Cristiano Ronaldo et consorts, quand le club français compte seulement 76 associations de supporters à l’étranger (19 en Afrique, 2 en Amérique Centrale, 11 en Europe, 9 sur différentes îles à travers le monde, 5 au Moyen-Orient, 11 en Amérique du Nord, 6 en Amérique du sud, 12 en Asie et 1 en Océanie).

Chiffre d’affaires

Le Real Madrid a engrangé 674,6 millions de chiffre d’affaires sur la saison 2016-2017, ce qui le place à la deuxième position (derrière Manchester United) de la Football Money League, classement des clubs les plus riches de la planète établi par le cabinet Deloitte et dont l’édition 2018 a été dévoilée il y a trois semaines. Le Paris-SG et ses 486,2 millions de revenus enregistrés lors du dernier exercice se classent en septième position.
FF



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *