Foot, Egypte : Le grand retour des supporters dans les stades

Six ans après la tragédie de Port-Saïd, la Fédération égyptienne de football va partiellement réautoriser le public à assister aux rencontres du Championnat national.

Pour la première fois depuis six ans et les heurts sanglants entre supporters à Port-Saïd, le public égyptien va être partiellement autorisé à assister à des rencontres de Championnat national. La décision prend effet ce lundi et se limite à 300 spectateurs par match. Cette autorisation sera élargie à une présence plus importante à l’occasion de la Coupe d’Égypte, qui doit reprendre dans quelques semaines.

Au moins 20 morts au Caire en février 2015

Les autorités avaient interdit au public d’assister aux rencontres entre clubs égyptiens après la mort, en février 2012, de 74 personnes dans des échauffourées dans cette ville portuaire du nord-est du pays. Les victimes, principalement des supporters de la prestigieuse équipe cairote d’Al-Ahly, étaient venus assister à un match entre cette dernière et l’équipe locale d’Al-Masry.

Trois ans après la tragédie de Port-Saïd et alors que les autorités avaient assoupli l’interdiction d’assister aux matches, au moins 20 fans de Zamalek avaient perdu la vie en février 2015 lors d’affrontements avec les forces de l’ordre devant un stade du Caire. En septembre, un tribunal de la capitale avait condamné 14 personnes, dont des Ultras de Zamalek, à des peines allant de deux ans ferme à la perpétuité, pour avoir participé à ces heurts. Le mois dernier, 24 supporters d’Al-Ahly ont été condamnés par un tribunal d’Alexandrie à un an d’emprisonnement pour avoir portée des tee-shirts en hommage aux «martyrs» du stade de Port-Saïd.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *