Handball : A quand la finale de la Coupe nationale bloquée par les militaries ?

Prévue pour se disputer le 17 janvier dernier, la finale de la Coupe nationale qui met aux prises le Red Star et la Renaissance Don Bosco,  se trouve dans une impasse totale. Une situation causée par la SOA qui se dit être victime d’une injustice.

Bien avant qu’il rende le tablier à la faveur de l’Assemblée générale élective du 24 février prochain, Joseph Ouréga devra s’employer à se départir d’une patate chaude. Celle de la finale de la Coupe nationale qui reste sous l’éteignoir. Alors qu’elle devait se jouer depuis le 17 janvier.

La Société Omnisports de l’Armée, battue sur tapis vert, refuse de reconnaitre sa défaite. Absente de la rencontre face au Red Star, la SOA affirme avoir été informée qu’à la veille de la tenue du match. Quant au tirage au sort effectué avec seulement trois clubs au lieu de quatre disputant la demi-finale, les dirigeants du club orange et noir estiment que ce sont des manœuvres tendant à les écarter. D’où leur volonté de voir le tirage se refaire. Mais rien n’y fit jusqu’à ce jour. Les « Sondjas », qui vivent cette situation comme une injustice, avaient pris la décision lors de la conférence de presse tenue à la base aérienne du GATL à Port-Bouët d’empêcher la finale par quelques moyens que ce soit.

Et depuis, c’est le calme plat. Aucune lueur d’espoir. Toutes les langues ont le même refrain à la question de savoir quand la finale aura lieu : « On ne sait pas ». L’actuel  patron de la petite balle parviendra t-il à extirper cette épine de son pied ? La laissera t-il à son successeur ? Telles sont les épineuses équations dont la résolution demeure une véritable énigme.

 

Lebéni KOFFI
info@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *