Me Chérif Adama (FITKD) : « L’avenir du taekwondo ivoirien est assuré »

Coach olympique et entraîneur national chargé de la création des pôles, de la détection des talents et de la formation, Me Chérif Adama (6è DAN) croit en l’avenir du taekwondo ivoirien  au vue du vivier dont il dispose.

Il n’est un secret pour personne. La Côte d’Ivoire est une référence mondiale au taekwondo. En témoigne la première médaille d’or décrochée à Rio par Cissé Cheick Sallah Junior. Mais surtout son rang de numéro 1 mondial acquis dernièrement aux derniers Grands Prix d’Abidjan. Sans oublier les grosses performances réalisées par sa compatriote Ruth Gbagbi Marie –Christelle.

Toutefois, face à cette montée en puissance de la Côte d’Ivoire sur l’échiquier international, des interrogations taraudent l’esprit de certains Ivoiriens. Celles de l’avenir de cette discipline. Des préoccupations légitimes qui n’affolent guère les experts. « Je vous rassure. Le futur du taekwondo sera bien assuré. Car comme au football, nombreux sont ces gamins qui ont de bonnes  prédispositions. Le talent existe belle et bien », rassure Me Chérif Adama (6è DAN).

Cependant, il faudra mettre sur pied des stratégies afin de permettre à ces génies d’éclore. « Seulement, il faut mettre en place une politique afin de les conduire progressivement vers le haut niveau. Il faut  éviter de dormir sur ces grands talents et espérer des miracles demain. D’où l’importance de la création des pôles qui viennent à la source dénicher les grands espoirs en vue de les encadrer et les  préparer au haut niveau. », explique le patron de la détection et la formation à la Fédération ivoirienne de taekwondo. Un savoir faire  gage d’une gloire assurée pour le taekwondo ivoirien lors des prochaines décennies.

 

Lebéni KOFFI
info@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *