Foot : Ce qu’il faut retenir du mercato hivernal

Alors que le marché hivernal vient de fermer ses portes concernant les clubs du top 5 européen, voici les informations qu’il ne fallait pas rater.

Le triptyque de fou

C’est un jeu à trois qui s’est déroulé lors de la toute dernière journée du mercato. Après d’intenses négociations, Arsenal est parvenu à attirer Pierre-Emerick Aubameyang, qui voulait quitter Dortmund, pour 63 M€. Du coup, Olivier Giroud, en manque de temps de jeu chez les Gunners, a eu le feu vert pour rejoindre Chelsea. Et les Blues ont pu prêter Michy Batshuayi au club de la Ruhr.

Obligé de récupérer de l’argent dans le cadre du fair-play financier, le PSG a vendu Lucas à Tottenham, pour 28 millions d’euros plus des bonus. Mais c’est encore insuffisant. Pressentis pour un départ, Angel Di Maria et Javier Pastore sont finalement restés, alors que le Valence CF n’a pas – encore ? – acheté Guedes. Pour pallier les blessures de Thiago Motta, Lassana Diarra est lui arrivé, libre.

Coutinho, le record du Barça

Le transfert n’avait pas vu le jour l’été dernier, il s’est finalement effectué cet hiver. Philippe Coutinho a réalisé son rêve en rejoignant le FC Barcelone. Transféré de Liverpool au club catalan pour 120 millions d’euros, plus 40 de bonus, le milieu offensif brésilien est devenu le joueur le plus cher du Barça devant Ousmane Dembélé. Derrière, ça a aussi bougé : le jeune Colombien Yerry Mina a signé, Mascherano et Rafinha sont partis, tout comme le milieu Arda Turan.

Arsenal repense son attaque

En quelques jours, la face de l’attaque d’Arsenal a bien changé. Si Mesut Özil, longtemps sur le départ, a finalement prolongé, Pierre-Emerick Aubameyang (Dortmund) est arrivé. Henrikh Mkhitarian a lui aussi signé en provenance de Manchester United, Alexis Sanchez faisant le chemin inverse. Olivier Giroud est également parti, mais à Chelsea. Rayon départ, Francis Coquelin (Valence CF) et Theo Walcott ne sont plus là. L’Anglais a rejoint Everton, très actif durant ce mercato (arrivées de Tosun et Mangala, départ de Barkley à Chelsea, etc.).

Ça chamboule tout à Saint-Étienne

Le vrai-faux transfert du défenseur Stefan Mitrovic a laissé croire que Saint-Étienne allait vivre un mercato difficile. Et puis les Verts se sont lâchés : si certaines arrivées ressemblent à des paris, le recrutement du club du Forez a de l’allure : Subotic, Ntep, Mvila, et Debuchy vont jouer à Geoffroy-Guichard, où Robert Beric a fait son retour après un prêt peu concluant à Anderlecht. Recrue la plus chère de l’histoire du club, Diony a rejoint d’autres cieux (Bristol City), tout comme Bryan Dabo, Léo Lacroix et Florentin Pogba.

Cédric Bakambu, l’Africain record

L’ancien Sochalien est devenu le joueur africain le plus cher de l’histoire. Si le Beijing Guoan a payé 40 millions d’euros à Villarreal pour récupérer l’attaquant congolais, le club a dû verser une taxe de 34 millions à l’Etat chinois pour pouvoir boucler ce transfert. Montant global de l’opération : 74 millions d’euros.

Monaco dégraisse et craque pour un jeune

Leonardo Jardim avait prévenu : Monaco éliminé de toute compétitions européennes, le club allait dégraisser. Exit Terence Kongolo, acheté pour 13,5 M€ l’été dernier et prêté à Huddersfield. Exit aussi Guido Carrillo, transféré pour… 22 M€ à Southampton ! Soualiho Meité a rejoint Bordeaux en prêt sans option d’achat. Mais l’ASM entend toujours recruter des jeunes à – très – fort potentiel, et elle a jeté son dévolu sur l’attaquant italien Pietro Pellegri (16 ans), arrivé contre 20 M€ en provenance du Genoa.

Les défenseurs, de record en record

Les prix grimpent toujours plus haut concernant les défenseurs. L’été dernier, Benjamin Mendy, transféré pour 58,5 M€ de Monaco à Manchester City, était devenu le défenseur le plus cher de l’histoire. Ce record n’a duré que quelques mois. Liverpool a attiré Virgil van Dijk à Southampton pour 84 M€. Et Aymeric Laporte a été recruté par Manchester City, qui a levé sa clause libératoire à l’Athletic Bilbao à hauteur de 65 M€, faisant du Français le deuxième défenseur le plus cher.

Le Real Madrid ne bouge pas

Si Pepe, Morata, James et Danilo sont partis l’été dernier, le Real Madrid n’a pas pour autant compensé ces départs. Une décision qui porte aujourd’hui préjudice aux Merengue, en difficulté en Liga. Malgré tout, le champion d’Europe n’a pas daigné recruter lors de cette fenêtre.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *