Veron Mosengo-Omba (FIFA) : « Je ne suis pas venu destituer quelqu’un »

Après avoir écouté les différents protagonistes de la crise du football ivoirien, Veron Mosengo-Omba, l’émissaire de la FIFA, a fait savoir ce vendredi qu’il n’est pas venu à Abidjan pour destituer Sidy Diallo de la tête de la Fédération ivoirienne de football.

Arrivé à Abidjan jeudi, Veron Mosengo-Omba a eu un emploi du temps très chargé dans la capitale économique ivoirienne. Dès son arrivée sur les bords de la lagune Ebrié, l’émissaire de la FIFA s’est entretenu avec Sidy Diallo, le président de la fédération ivoirienne de football, et avec le G42, la coalition des présidents de clubs qui demandent la révocation du patron du ballon rond ivoirien.

Ce vendredi, l’envoyé spécial de l’instance suprême du football mondial a animé un point-presse pour faire le point de sa visite. « Je ne suis pas venu à Abidjan pour mettre en place un comité de normalisation. J’ai été envoyé par le président Infantino (le président de la FIFA, ndlr) pour entendre les uns et les autres. Je voudrais vous dire que les échanges se sont déroulés de manière cordiale.  La FIFA n’impose rien aux fédérations. Retenez qu’il n’y a pas de conflit dans le football ivoirien », a confié M. Mosengo-Omba.

Veron Mosengo-Omba a également fait savoir qu’il allait rendre compte à Gianni Infantino, le boss de la FIFA. « Je retourne à Genève où je vais rendre compte à mon président. C’est lui qui décidera de la suite à donner », a-t-il conclu.

Le point-presse s’est déroulé en présence de Jacques Anouma (médiateur FIFA-CAF), Sidy Diallo, Sory Diabaté et de Salif Bictogo (représentant le G42).

 

Abdoul KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *