Transferts : Le PSG chaud sur Jean-Michaël Seri

A la recherche cet hiver d’un milieu de terrain pouvant évoluer devant la défense, le Paris-SG penserait toujours au Niçois Jean Michaël Seri.

Toujours engagé dans quatre compétitions (Championnat, Ligue des champions, Coupe de France et Coupe de la Ligue), le Paris-SG souhaite se renforcer au milieu de terrain et recruter un élément à vocation défensive. Le club de la capitale espère ainsi engager un véritable numéro six, capable d’évoluer devant la défense. Rôle dévolu principalement à Thiago Motta, qui s’est blessé dimanche dernier et a dû quitter ses partenaires seulement sept minutes après son entrée en jeu à Rennes (6-1), en Coupe de France. Une position où a également évolué Adrien Rabiot qui préfère pourtant le rôle de relayeur, tandis que Giovani Lo Celso, aligné plusieurs fois ces derniers temps «en six», manque de «bouteille» en vue des grandes échéances.

Déjà dans les souhaits d’Emery au printemps dernier

Le PSG s’est alors penché en début de mercato sur Lassana Diarra dont l’avantage est d’être libre après avoir résilié son contrat avec Al-Jazira, le mois dernier. Les discussions semblent se poursuivre, mais, alors qu’on approche de la moitié du mercato hivernal, le Français de 32 ans n’a pas encore signé puisqu’il ne ferait toutefois pas l’unanimité au sein du club. Dans ce secteur de jeu, Le Parisien indique vendredi que les dirigeants du PSG n’ont pas oublié un autre nom : celui de Jean Michaël Seri. Déjà présent dans les souhaits d’Unai Emery au printemps dernier, le milieu de Nice n’avait finalement pas débarqué dans la capitale durant l’été. Pas plus qu’au FC Barcelone, d’ailleurs, ce qui l’a perturbé pendant quelque temps.

Paris prêt à mettre 25 M€ sur la table

Paris préférait alors Fabinho, mais il s’était heurté à l’intransigeance de Monaco, désireux de conserver son Brésilien encore quelques mois après avoir déjà lâché plusieurs champions de France. Et lors des dernières heures du mercato estival, cela s’était avéré trop juste pour signer Seri. Depuis, il figure toujours dans les petits papiers. Antero Henrique, le directeur sportif du Paris-SG, et ses hommes se sont rapproché du milieu de 26 ans et ont sondé son entourage ces derniers jours, sans toutefois prendre contact avec l’OGCN qui avait fixé la clause libératoire de l’Ivoirien (sous contrat jusqu’en 2020) à 40 millions d’euros. Paris serait prêt à mettre 25 M€ sur la table pour dénicher son fameux milieu «sentinelle». Les sextuples champions de France doivent néanmoins se méfier de la concurrence de Manchester City puisque Pep Guardiola serait très séduit par Seri…

Mais ces « Robben Rules » ont aussi leurs limites. «Il ne s’agit pas uniquement de lui, lâche Schäfer, au Bayern le danger vient de partout, et de l’autre côté il fallait faire la même chose avec Franck Ribéry !» Pas de quoi, pour autant, transformer les souvenirs de nos témoins en cauchemars. Bussmann, Cissokho ou Schäfer préfèrent parler de «défi», ou d’une «opportunité de se confronter à l’un des meilleurs». D’autant que le trentenaire est tout sauf un mauvais garçon. «Il n’utilise jamais la provocation verbale, ni sur le terrain, ni en dehors. Il a un excellent état d’esprit, on peut parler avec lui normalement. Par contre, quand il a le ballon dans les pieds, il change de mode, il est dans son univers, il sait exactement ce qu’il a à faire…» Et comment surprendre son adversaire. Année après année.

 

FF




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *