Football,Transferts : Le top 4 des Eléphants au chômage

Ils ont été des cadres chez les Eléphants et enfilé le maillot de quelques grands clubs européens. Pourtant, ils sont au chômage. Notre top 4 des Eléphants qui n’ont pas de club.

 

  1. Emmanuel Eboué (Défenseur)

Ces derniers jours, Emmanuel Eboué a fait le buzz en dévoilant ses problèmes financiers et la fuite de sa femme avec ses enfants. L’ancien latéral droit des Eléphants ne peut même pas se consoler sur les terrains puisqu’il est sans club depuis pratiquement trois ans. Les malheurs d’Eboué ont commencé avec sa fin de contrat à Galatasaray en 2015. Depuis lors, il n’a disputé aucun match officiel. En 2016, il avait cru ses malheurs derrière lui quand il s’engagea avec Sunderland, mais le contrat de l’ancien joueur d’Arsenal sera invalidé par la FIFA pour un contentieux financier entre l’Ivoirien et un de ses ex-agents. Suspendu un an, Eboué atterrit en septembre 2017 en Chypre du Nord au sein de Turk Ocağı Limasol Spor Kulubu. Mais pour des raisons qu’on ignore encore, le transfert capote. Retour à la case départ. A 34 ans, Emmanuel Eboué n’a pas tiré un trait sur sa carrière. Le finaliste de la Ligue des champions 2013 s’entraine seul en espérant décrocher un dernier contrat.

  1. Arthur Boka (Défenseur)

Passé par Strasbourg, Stuttgart, Malaga ou encore le FC Sion, Arthur Boka expérimente aujourd’hui les affres du chômage. Depuis la fin de son aventure avec Sion en juin dernier, l’ex-latéral gauche international ivoirien est sans club. Si le joueur de 34 ans a eu des touches l’été dernier, il n’a finalement atterri nulle part. Malgré cette infortune, Boka ne désespère pas de se trouver un nouvel employeur et faire durer le plaisir. Expérimenté, l’Ivoirien pourrait faire l’affaire de n’importe quelle équipe avec son pied gauche magique.

  1. Siaka Tiéné (Défenseur)

Comment un joueur qui a évolué durant trois ans au Paris Saint-Germain et qui sortait de deux saisons pleines avec Montpellier, peut-il se retrouver du jour au lendemain sur le carreau ? C’est ce qui est pourtant arrivé à Siaka Tiéné. Non prolongé par Montpellier en 2015, Chico avait la latitude de signer librement dans le club de son choix. L’Ivoirien reçoit des offres, mais il les juge en deçà de son pedigree. Erreur. Les mois fileront et l’Ivoirien n’atterrira nulle part. Même s’il n’a pas officiellement déclaré la fin de sa carrière, on voit mal comment le champion d’Afrique 2015 arrivera à rebondir après trois ans hors des stades. Mais Chico est talentueux et expérimenté. Il pourrait encore rendre bien de services.

  1. Jean-Jacques Gosso Gosso (Milieu)

Révélé à la CAN 2012 avec les Eléphants, Jean-Jacques Gosso Gosso n’a ensuite pas connu une trajectoire rectiligne. La faute à l’ancien Monégasque qui a chopé la grosse tête après ses brillantes prestations à la CAN. La saison dernière, Gosso Gosso évoluait à Götzepe en Ligue 2 turque. Mais il est laissé libre après la montée du club dans l’élite. Depuis, l’ex-milieu défensif du Stella Club d’Adjamé erre. S’il n’a certainement plus le coffre pour évoluer dans un bon club européen à 34 ans, Jean-Jacques Gosso Gosso pourrait rendre de bons services à toute formation de Ligue 2.

 

Solomon Mwarabu, à Paris




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *