Football : Le Mondial 2022 arraché au Qatar ?

Selon le journal mexicain Record, la FIFA, alarmée par la situation délicate du Qatar au Moyen-Orient, considérerait la possibilité d’un revirement de situation quant à l’attribution du Mondial 2022.

L’attribution du Mondial 2022 au Qatar pourrait-il connaître un énième rebondissement ? A en croire le journal mexicain Record, la FIFA surveillerait de près l’épineuse situation géopolitique du pays du Golfe, qui retarderait considérablement l’avancée de travaux pour la Coupe du monde. Quatre de ses voisins, l’Egypte, le Bahreïn, les Emirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite ont décidé de rompre leurs relations diplomatiques et de fermer leurs frontières maritimes, aériennes et terrestres avec le Qatar, accusant ce dernier de soutenir divers groupes terroristes au Moyen-Orient. Et la crise du Golfe a de graves répercussions économiques.

«La seule frontière terrestre du Qatar ne fait que 59 km et sépare le pays de l’Arabie Saoudite. La plupart des matériaux nécessaires à la construction des stades ne peuvent y entrer, explique Record. Par voie maritime non plus, car ils ne peuvent pas traverser le territoire maritime des Emirates Arabes Unis et du Bahreïn. Il faudrait donc faire d’énormes détours qui augmenteraient brutalement les coûts et les retards de construction

Si les tensions ne se résorbaient pas d’ici l’échéance, l’organisation du Mondial en serait considérablement menacée. Le trafic aérien des trente-deux équipes et des milliers de supporters serait entravé par le manque d’espace disponible aux alentours du Qatar, puisque la compagnie aérienne nationale, Qatar Airways, ne pourrait pas utiliser les aéroports internationaux des pays limitrophes.

La FIFA envisagerait un échange

A cinq ans du Mondial, seule la construction d’un stade est terminée. Si la FIFA a prudemment communiqué sur le sujet, assurant qu’elle était en contact permanent avec le comité d’organisation, le journal Record croit savoir que la fédération s’inquiète en haut lieu de la situation au Qatar. «Les conflits dans cette région du monde n’ont pas été caractérisés par leur brièveté, et tendent au contraire à empirer avec le temps, écrit le média mexicain. Nous sommes en mesure de révéler que la FIFA a établi un plan B, au cas où les choses ne s’amélioreraient pas dans le golfe Persique

En effet, le comité d’organisation de la candidature des Etats-Unis, du Canada et du Mexique pour le Mondial 2026 aurait été contacté par la FIFA, suggérant l’hypothèse que le trio pourrait hériter de la compétition plus tôt que prévu si le Qatar ne parvient pas à résoudre ses tensions diplomatiques. Le pays du Golfe, quant à lui, aurait quatre ans de plus pour organiser l’accueil du Mondial en 2026.

FF



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *