Football-Europe : Le top 5 des attaquants ivoiriens en échec

Après plus de trois mois de Championnat, beaucoup d’attaquants ivoiriens sont en souffrance. Voici notre flop 5 des plus décevants.

Ces attaquants ivoiriens ont changé de club pendant le mercato estival avec la ferme volonté de briller pour certains ; ou de se relancer pour d’autres. Mais après trois mois de compétition, ils sont bien loin du compte. Focus.

0 But

1. Lacina Traoré (Amiens SC, France)

Prêté à Amiens par l’AS Monaco, l’opération reconquête de Lacina Traoré vire pour l’instant à l’échec. Depuis son arrivée chez le promu, le longiligne avant-centre ivoirien n’a toujours pas connu les joies de la célébration d’un but. S’il a peu joué en début de saison, Traoré a ensuite eu sa chance sans jamais parvenir à convaincre son entraineur. L’ancien buteur du FC Kuban (Ligue 1 russe) s’est plus distingué hors des terrains en arrivant en retard à une collation de son club.

2. Cyriac Gohi Bi (Sivasspor, Turquie)

Après un prêt sans relief à Fulham (Ligue 2 anglaise) au cours des six derniers mois de la saison écoulée, Cyriac Gohi Bi a été cédé cet été à Sivasspor par les Belges de KV Ostende. Si Arouna Koné, son partenaire au club turc, brille, l’ancien attaquant de l’ASEC Mimosas est pour le moment une grosse déception. Buteur efficace en Belgique, Gohi Bi a perdu son efficacité depuis qu’il a mis les pieds en Turquie.

Les temps sont durs pour Gohi Bi

1 BUT

3. Wilfried Bony (Swansea, Angleterre)

Vendu à Swansea par Manchester City, Wilfried Bony se montre très décevant depuis son arrivée chez les Swans. Entre blessures et méforme, l’attaquant international ivoirien est très loin du niveau qui lui avait permis de s’éclater il y a trois ans avec même le même club. En sept matches disputés avec Swansea, Bony n’a inscrit qu’un petit but, c’était hier contre Stoke City. Par contre, il a écopé de deux cartons jaunes, les seuls faits d’armes de l’ancien joueur de Vitesse Arnhem jusque-là.

4. Max Gradel (Toulouse FC, France)

Pourtant, tout avait bien commencé pour Max Gradel à Toulouse. L’attaquant ivoirien de 30 ans avait trouvé le chemin des filets lors de son premier match avec les Violets et qui plus est, devant le grand Paris Saint-Germain. Depuis ce coup d’éclat, c’est la soupe aux grimaces pour le joueur prêté par Bournemouth. Venu se relancer et aider Toulouse à jouer les trouble-fêtes en Ligue 1, Gradel pèse peu dans le jeu. Le week-end passé, il a même raté un penalty obtenu par son club. A la décharge de l’ancien Stéphanois, on pourrait évoquer sa blessure avec les Eléphants qui a coupé son élan.

3 BUTS

5. Giovanni Sio (Montpellier, France)

Avant la dernière journée de Ligue 1 disputée le week-end passé, Giovanni Sio n’avait inscrit que deux petits buts en neuf matches avec Montpellier. Buteur contre Saint-Etienne dimanche, il a porté son total à trois réalisations. Insuffisant pour un attaquant acheté à deux milliards de F CFA et sensé porter l’attaque de toute une formation. Le problème de Giovanni Sio, c’est sa grosse maladresse devant les buts. En ce début de saison, il s’est aussi distingué par son indiscipline qui lui a coûté quatre matches de suspension.

 

Solomon Mwarabu, à Paris
info@sportmania.ci  




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *