Foot : Drogba, Faé, Tizié… 3 anciens Eléphants pour remplacer Wilmots

Pourquoi aller chercher loin ce qu’on a sous les pieds ? Et si la Fédération ivoirienne de football décidait de parier sur Didier Drogba, Emerse Faé ou encore Jean-Jacques Tizié pour remplacer Marc Wilmots ?

Même si la Fédération ivoirienne de football n’a pas encore officiellement lancé son appel d’offres pour trouver un nouveau sélectionneur aux Eléphants, il n’en demeure pas moins que les tractations souterraines aient déjà commencé. Plusieurs techniciens ont déjà frappé à la porte de l’instance fédérale afin de prendre la température. Si nous avons proposé cinq techniciens occidentaux à Sidy Diallo en début de semaine, cette fois, nous lui suggérons des pistes qui mènent à d’anciens internationaux ivoiriens.

Didier Drogba (39 ans, 106 sélections avec la Côte d’Ivoire)

Drogba a toujours été un relais de ses différents entraîneurs

Notre première piste n’est personne d’autre que Didier Drogba. Pourquoi ne pas prendre le pari Drogba ? Capitaine emblématique des Eléphants, idole de toute une nation, l’actuel sociétaire du Phoenix Rising connait trop bien la maison ivoire. D’ailleurs, cela tombe bien : « DD » mettra fin à sa carrière dans quelques mois. Il n’a jamais aussi caché sa volonté d’entamer une carrière d’entraîneur une fois les crampons raccrochés. Le meilleur buteur ivoirien (65 réalisations) de tous les temps a même commencé à passer ses diplômes. Il manque d’expérience ? Un joueur de sa dimension n’a pas forcément besoin d’expérience sur le banc pour mettre le pied à l’étrier. S’il se fait entourer d’un staff compétent, l’ancien buteur de Chelsea pourrait faire de bonnes choses sur le banc des Eléphants. Le seul problème, et il est de taille, qui pourrait faire échec à l’arrivée de Drogba, est son inimitié avec Sidy Diallo. L’ex-Marseillais n’a jamais caché que s’il avait quitté la sélection ivoirienne par la petite porte, cela était dû aux agissements du président de la FIF.

Emerse Faé (33 ans, 44 sélections avec la Côte d’Ivoire)

Emerse Faé a fait ses classes avec les jeunes de Nice

Depuis l’arrêt brutal de sa carrière en 2012 à la suite de phlébites à répétition, Emerse Faé en a entamé une autre. Celle d’entraîneur. L’ancien milieu de terrain international ivoirien a commencé en bas de l’échelle en s’occupant des enfants du centre de formation de l’OGC Nice. Aujourd’hui, il a gravi les échelons pour se retrouver à la tête de l’équipe réserve niçoise. Et les échos qui parviennent de Nice sont très flatteurs au sujet de coach Faé. Un peu come quand il était joueur, Emerse Faé, qui a été formé à la fameuse école nantaise, est un technicien qui fait bien jouer ses équipes. Meneur d’hommes, il a aussi des idées de jeu bien claires. Jeune et possédant ses diplômes, le finaliste de la CAN 2006 avec les Eléphants apparait comme l’homme de la situation. Encore faut-il que la Fédération ivoirienne lui fasse confiance.

Jean-Jacques Tizié (45 ans, 83 sélections avec la Côte d’Ivoire)

Tizié a acquis de l’expérience sur le banc des l’Espérance

Il a été pendant de nombreuses années, le gardien du temple des Eléphants avec lesquels il a disputé la finale de la CAN 2006 et la Coupe du monde 2006. Quand il mit fin à sa carrière en 2008, Jean-Jacques Tizié fut intégré à l’encadrement technique de l’Espérance de Tunis. L’Ivoirien y a fait ses classes, collaborant avec tous les entraîneurs qui ont défilé sur le banc espérantiste. S’il n’était que l’entraîneur des gardiens, Tizié a néanmoins beaucoup appris. Il a même passé ses diplômes. Cette saison, l’ancien portier de l’Africa Sports a été rétrogradé avec les U18 de l’Espérance. La FIF pourrait profiter de cette occasion (les Tunisiens ne veulent plus voir un Africain dans le staff technique) pour rapatrier Jean-Jacques Tizié et lui confier les clés d’une sélection qu’il connait jusqu’au bout des gants.

 

Abdoul Kapo
abdoul.kapo@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *