Foot, France : Les supporters s’en prennent au patron de la commission de discipline de la LFP

Les déclarations du président de la commission de discipline de la LFP, Sébastien Deneux, tenus mardi dans L’Equipe, n’ont pas plu aux supporters.
À la suite de l’interview de Sébastien Deneux, président de la commission de discipline de la Ligue (LFP), publiée mardi dans notre journal, l’Association nationale des supporters (ANS) a vivement réagi, ce mercredi, lui demandant de se récuser «pour l’ensemble des séances traitant des incidents» mentionnés cette saison. L’ANS menace même d’aller jusque devant la justice si l’intéressé ne revient pas sur ses propos.

«Des manquements grossiers»

«Pour préserver l’intégrité, l’indépendance, l’impartialité, la légalité et la légitimité des décisions de la commission de discipline de la LFP, l’ANS est contrainte de vous demander de vous déporter ou, à défaut, de demander votre récusation pour chacune des séances relatives aux incidents ou prétendus incidents récents concernant les clubs et les supporters de PSG, Marseille, Saint-Etienne, Bordeaux, a écrit l’association dans un communiqué. À défaut, l’ANS devra demander aux tribunaux de sanctionner ces manquements grossiers dès lors qu’il ne peut être dérogé à l’exigence d’impartialité qui s’impose à toute juridiction.»

Considérant que Deneux a donné «un avis personnel» et porté «des jugements subjectifs», l’ANS a aussi dénoncé un manquement «aux devoirs d’indépendance et d’impartialité» ou un «manquement au principe du contradictoire et des droits de la défense». Mardi, le patron de la commission de discipline de la Ligue avait déclaré que les débordements constatés cette saison en tribunes relevaient «du grand n’importe quoi». «Il faut absolument que l’on reprenne la main», avait-il notamment insisté. Ce qui n’a pas été apprécié par les principaux concernés.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *