La saga des pros ivoiriens : Pépé, Arouna Koné et Serey Dié mettent le feu !

Le week-end passé, ce sont les joueurs qui n’ont pas été sélectionnés par Marc Wilmots qui ont globalement brillé. Que ce soit Nicolas Pépé, Arouna Koné ou Giovanni Sio, les oubliés des Eléphants avaient le feu dans les jambes.

Les tops : Pépé, Koné et Sio

Nicolas Pépé peut se mordre les doigts. Lui qui a inscrit un doublé dimanche avec Lille alors que Marc Wilmots a déjà communiqué sa liste des Eléphants qui vont préparer le match de la dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 contre le Maroc. En grandes difficultés depuis son arrivée à Lille, l’international s’est enfin réveillé et sorti une grosse performance sur le terrain de Metz. L’ancien joueur d’Angers a d’abord ouvert le score sur un penalty obtenu par ses soins tout juste avant la mi-temps. Avant de porter le score à (3-0) à trois minutes du terme de la partie.

Parti d’Everton en fin de saison, Arouna Koné revit en Turquie. L’attaquant ivoirien de 32 ans a une fois encore été impressionnant le week-end passé en réussissant un nouveau doublé contre Konyaspor. Dans une rencontre qui avait mal débuté pour son équipe, l’ancien joueur du PSV Eindhoven s’est démultiplié pour donner les trois points aux siens. Arouna Koné a d’abord égalisé sur penalty à la 16è mn. Intenable, l’Ivoirien a ensuite donné la victoire à Sivasspor en signant le doublé tout juste avant l’heure de jeu. En Suisse, Serey Dié a inscrit son premier but de la saison contre les Young Boys de Berne (1-1). Wilfried Kanon a lui aussi remué les filets avec ADO La Haye face au Feyenoord Rotterdam (2-2).

Nicolas Pépé retrouve enfin la joie

En Angleterre, Serge Aurier a été à son avantage lors du court succès de Tottenham sur Crystal Palace (1-0). Tout Eric Bailly malgré la défaite de Manchester United sur le terrain de Chelsea sur le même score. En Allemagne, Jean-Philippe Gbamin a été immense avec Mayence contre le Borussia Mönchengladbach (1-1). Impressionnant dans son rôle de vigie devant la défense, l’international ivoirien a aussi accompagné les actions offensives. C’est lui qui a notamment offert à Abdou Diallo le premier but du match.

Les flops : Zaha, Traoré et Gradel

Très attendu dans le duel qui l’opposait à Serge Aurier, Wilfried Zaha est passé totalement à côté de son match. L’ailier de Crystal Palace n’a jamais été dangereux pour la défense de Tottenham. Il a fait preuve de beaucoup de déchets techniques en perdant beaucoup de ballons. Zaha, qui n’a remporté que six duels tout le match, a aussi gâché une énorme occasion de but.

En France, Ismaël Traoré, qui a été appelé par Marc Wilmots pour affronter le Maroc, a vécu un calvaire contre le Paris Saint-Germain. Le capitaine d’Angers et ses coéquipiers ont été balayés (5-0) par des Parisiens intenables. Si la responsabilité du défenseur central ivoirien n’est impliquée sur aucun des buts du PSG, il n’a rien fait aussi pour éviter l’humiliation subie par son équipe. Toujours en France, Max Gradel a été totalement transparent lors de Nantes-Toulouse (2-1).

Abdoul Kapo
abdoul.kapo@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *