Volley-ball-Bilan saison 2017 : Les grandes surprises d’une saison haut en couleurs

L’AS Police champion pour sa première dans l’élite, la SOA vainqueur de la Coupe nationale  et le Stella Club double finaliste malheureux à peine revenu  dans l’élite après trois ans de d’inactivité  ont été à nos yeux, les grandes révélations de la saison 2017.

Le  soleil s’est couché sur la saison 2017 de volley-ball. Même si l’Asec Mimosas a accru son hégémonie  sur cette discipline en remportant son 18è titre national et sa 20è  Coupe nationale chez les dames, la palme  devrait revenir à d’autres formations. Des formations qui se déclinent sous les vocables de l’Association Sportive Police, la Société Omnisports des Armées et le Stella Club d’Adjamé.

L’AS police réalise le coup de maître

L’AS Police est la grande révélation de cette saison. Car  pour  un essai, les policiers auront réussi un coup de maître. En effet, arrivée dans l’élite cette saison, l’écurie coachée par Joël  Zoukouan a déjoué tous les pronostics. Solidaires et sûrs de leur talent, Coulibaly Massa et les siens ont décroché le titre de champion de Côte d’Ivoire en terrassant l’INJS, vice –champion  depuis plusieurs saisons et vainqueur de la Super coupe. La belle génération de copains qui regroupe Serge Otchoumou, Lucien Konan, Franck Dembélé et autres André Mandjé était à un cheveu de réaliser le doublé championnat et Coupe nationale. N’eût été le retour en force des militaires de la SOA. Une autre sensationnelle équipe de l’année.

Le retour royal  de la SOA

La  SOA signe son retour ! Une des figures de proue de la dissidence qu’il aura vécue pendant trois saisons, le plus emblématique des représentants de l’armée ivoirienne au volley-ball a marqué son come- back par un titre acquis avec la manière devant l’AS Police. En effet, sortis par cet adversaire en demi-finale du championnat national, les’’ Sondjas’’ ont lavé l’affront en réussissant un cinglant (3 sets 0) lors de la finale de la Coupe nationale. Porté par Darius Ouraga, Paul Essoh, Richard Kouakou et autres Isaac Guédé, la SOA sous la houlette de Ouattara Kouadio est revenu  dans l’élite avec des ambitions très grandes.

Le Stella presque parfait

Grande rivale de l’Asec Mimosas dans la course au titre  il y a quelques années, le Stella, qui avait laissé le champ libre à son ennemie, est de retour au soir de trois saisons de crise avec la faitière. Et les protégées de Salif Bictogo n’ont pas mis assez de temps pour imprimer leurs marques. En effet, alors que l’on croyait vieillottes et à court physiquement, Edwige Essoh et ses coéquipières ont montré de bien belles dispositions. Emmené par Floriane Amegwanglo, Roseline Meless Sess, Osseni Sakiratou, Sissoko Hazzara, Albertine Zama et Marceline Amoa, le club vert et blanc a disputé les deux finales (championnat et Coupe national). Cela, en dépit de la montée en puissance des équipes telles que Descartes et Sun Cocody. Des rencontres malheureusement perdues. Toutefois, le retour des filles de Bagaté Soma a eu le mérite de redonner  au volley-ball ses grandes sensations du passé.

 

Lebéni Koffi
info@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *