Football, Elim CM 2018 : Yves Bissouma, le tueur d’Eléphants ?

Né en Côte d’Ivoire de parents ivoiriens, c’est avec le Mali qu’Yves Bissouma brille sur les stades africains. C’est même contre la Côte d’Ivoire que le joueur de Lille s’est révélé un soir de février 2016.

Etincelant à la CAN 2017 malgré l’élimination du Mali dès le premier tour de la compétition, Yves Bissouma est aujourd’hui l’une des valeurs sûres des Aigles du Mali. Si le natif d’Issia (Côte d’Ivoire) traverse une sale entame de saison avec son club de Lille en Ligue 1, il n’en demeure pas moins le facteur X d’une sélection malienne dont il est rapidement devenu le leader technique. C’est d’ailleurs contre la Côte d’Ivoire, son pays d’origine, que l’ancien pensionnaire de l’Académie Jean-Marc Guillou de Bamako a signé son premier exploit. C’était le 4 février 2016 quand il crucifia les Eléphants locaux en demi-finale du CHAN.

Transféré dans la foulée à Lille, Yves Bissouma n’a pas cessé de confirmer son immense talent. Malgré son jeune âge (21 ans), l’ex-métronome du Real de Bamako ne se défile pas quand il s’agit de prendre ses responsabilités. Monté tout doucement en puissance, Bissouma est aujourd’hui un incontournable de la sélection malienne. Technique, doté d’une lourde frappe, le Lillois est un poison qu’il faut surveiller comme du lait sur le feu.

Globalement moyen pendant cette campagne éliminatoire, celui qui a refusé de jouer pour la Côte d’Ivoire, entend bien jouer (une fois de plus) un sale tour à son pays d’origine. Et terminer ces éliminatoires sur une bonne note. « Yves Bissouma est aujourd’hui le meilleur joueur de notre sélection. Il est l’avenir du football malien. Tout le monde sait de quoi il est capable. Mais il n’a pas été à son meilleur niveau pendant ces éliminatoires. Le match contre la Côte d’Ivoire sera particulier pour lui d’autant plus qu’il est Ivoirien d’origine », souffle son sélectionneur Mamadou Magassouba.

En tout cas, Éric Bailly et ses partenaires ont tout intérêt à se méfier du jeune homme aux cheveux peroxydés…

 

Abdoul Kapo
abdoul.kapo@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *