Hand-ball-N1 2017(2è j) : Bandama HBC a mal à ses gardiennes et à sa défense

Vainqueur de la modeste équipe de Bingerville (40-26) samedi dernier, Bandama Hand Ball Club s’est néanmoins montré très fébrile à plusieurs niveaux. Notamment dans les perches o`les gardiennes n’ont pas été à la hauteur.  

Tout est loin de rouler au super chez Bandama HBC. Vainqueur de la Supercoupe devant l’Africa Sport, et de leurx premiers matches de Championnat face à l’AS Tanda et Bingerville, les filles de Tiassalé devront poursuivre le travail. Car les super championnes de Côte d’Ivoire trainent des lacunes. Surtout dans les perches.

Y a-t-il péril en la demeure ? Oui pourrait-on répondre. Surtout à l’approche du Championnat d’Afrique des clubs champions. Du travail mérite d’être fait au niveau des gardiennes pour pallier les nombreuses imperfections notées face  aux  jeunes inexpérimentées de Bingerville. A 50%  de ses moyens, Michaëlle Chepo, la gardienne numéro 1,  n’a guère rassuré. Que dire de Bssané Karidja ? Incapable de suppléer véritablement la titulaire à la recherche de ses repères. A la merci des  Bingervilloises qui n’en demandaient pas tant, les deux gardiennes de Tiassalé ont passé un sale après –midi. Yavo Christophe, visiblement embarrassé, a été obligé de les alterner durant la partie.

À la pause, Bandama avait déjà encaissé 13 buts avant de finir la partie avec 26 buts dans la musette. Une situation que les protégées de Moïse Sasso n’ont point vécue face aux mastodontes tels que l’Africa et l’AS Tanda. Il  y a donc urgence ! Tous les regards sont actuellement rivés sur  Ruffine Lobouo, l’expérimentée templière prêtée par Tanda qui devra purger son troisième match de suspension avant d‘arborer les couleurs de Tiassalé. Mais si les gardiennes n’étaient pas dans un bon jour, ce n’est pas toute la défense qu’il faut incriminer ?

Une défense fébrile

La défense a également sa part dans ce flot de buts encaissés. Peut –être trop sûres d’elles, les filles de Bandama ont vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Minimisant à souhait les jeunes louves mobiles et alertes  venues de Bingerville, les coéquipières de Bonson Taï ont péché dans le marquage. La défense laissait des boulevards aux Rouges qui en profitaient pour  enchainer les points. En tout cas, l’arrière garde des Violet et Blanc n’a jamais paru aussi fébrile que face à Bingerville. Donnant parfois des sueurs froides aux dirigeants.

Le  champion de Côte d’Ivoire a eu son salut que grâce à ses individualités. Christophe Yavo est interpellé surtout qu’il connait déjà les adversaires de son écurie au Championnat d’Afrique. Nous sommes à moins d’une vingtaine de jours des débats continentaux prévus à Tunis (20-30 octobre). Il est évident que pour sa première compétition continentale, Bandama ira se familiariser avec l’univers des joutes africaines. Toutefois, les  ambassadrices de la Côte d’Ivoire ne devront point être ridicules. Au travail donc au plus vite !

 

Lebéni  Koffi
info@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *