Diakité Daouda (Gardien, AS Tanda) : « J’ai signé à Tanda afin de regagner ma place chez les Etalons »

Tout juste arrivé à l’AS Tanda pour un bail d’une saison après une pige à l’AS Vital au Congo, le gardien de but international burkinabé, Diakité Daouda, affiche déjà ses ambitions avec sa nouvelle formation. Il a répondu à nos questions à l’issue de sa présentation officielle.

 

Qu’est-ce qui vous a motivé à enfiler le maillot du club ivoirien de l’ASTanda?

J’avais déjà eu quelques échos de ce club. Mais, c’est Aristide Bancé qui m’a beaucoup encouragé à signer avec cette formation. Et à peine arrivé, je me rends compte qu’il m’a dit la vérité. Car Tanda est un club ambitieux. Et le projet sportif que le président m’a soumis m’a tout de suite intéressé.

Quel est donc ce projet sportif ?

Il s’agit tout simplement de reconquérir le titre et batailler pour aller le plus loin possible en Coupe de la Confédération. Je suis donc là pour aider cette équipe à gagner des titres.

Ces objectifs que vous venez d’énumérer sont ils dans les cordes de votre équipe ?

Pourquoi pas. Dès lors que le président Yoboua Ceverin est en train de s’investir pour mettre en place une équipe compétitive. Je pense que si nous nous mettons tous à la tâche, il n’y a vraiment pas de raison que nous ne puissions pas atteindre nos objectifs.

 

« Je veux gagner des titres avec Tanda »

 

Au-delà de votre envie d’aider l’AS Tanda à revenir au premier plan, n’est-ce pas parce que vous espérez vous relancer personnellement, que vous avez opté pour ce club?

Vous avez parfaitement raison. J’ai perdu ma place chez les Étalons. Mais, je garde toutes les chances de revenir en sélection. Cela passe nécessairement par de bonnes performances en club. Le fait que le championnat ivoirien soit aujourd’hui médiatisé, cet aspect là peut me permettre de rebondir.

N’avez-vous tout de même pas des appréhensions vu que la concurrence au sein de cette équipe de Tanda s’annonce rude?

Je suis un compétiteur. J’ai une expérience du haut niveau. Je n’ai donc pas peur de la concurrence. Bien au contraire, c’est une source de motivation pour moi. Après, il faut espérer être éloigné des blessures.

Comment avez vous été accueilli ?

J’ai très bien été accueilli. Les dirigeants ont été à mes petits soins. Le président Yoboua et le DG Kouadio Georges sont très attentionnés. C’est une grande marque de confiance. Il ne me reste plus qu’à la consolider. La balle est dans mon camp. En tout cas, je me battrai pour ne pas les décevoir.

 

Réalisée par V.Soumahoro
info@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *