Taekwondo, Crise FITKD-CNO : La WT prend position pour Me Bamba Daniel

La guerre est désormais déclarée entre le Comité national olympique Côte d’Ivoire (CNO-CIV) et la World taekwondo (WT) dans la crise qui secoue la grande famille du taekwondo ivoirien.

Si le CNO-CIV a décidé de maintenir la suspension de quatre ans du comité directeur actuel de la FITKD, ce n’est malheureusement ou heureusement pas le cas pour l’instance suprême faitière du taekwondo qui, elle, reconnaît bel et bien Me Bamba Cheick Daniel comme le président de la FITKD. En effet, la World taekwondo (WT) a pris fait et cause pour l’équipe dirigée par le Préfet Hors Grade. Dans une décision datant du mois de mai rendue publique le week-end dernier par la mission d’inspection de la WT venue à Abidjan pour s’enquérir de l’état d’avancement de la préparation de la Coupe du monde par équipe et de la finale des Grands Prix prévue du 2 au 7 décembre prochain, le Comité juridique de la World Taekwondo a recommandé à la Fédération Mondiale de Taekwondo de continuer à reconnaître la Fédération Ivoirienne de Taekwondo comme son association nationale en Côte d’Ivoire, avec son statut de membre à part entière inchangé.

Le Général Palenfo n’en démord pas

Cette conclusion intervient quelques mois après les graves accusations portées par le CNO-CIV à l’encontre du nouveau Comité Directeur et du Président de la FITKD. Le Comité Juridique de la WT a conclu que le CNO-CIV n’a pas fourni suffisamment de preuves ou d’arguments pour suspendre Me Bamba Cheick Daniel et son bureau exécutif. De son côté, le Général Palenfo ne l’entend pas de cette oreille. Mieux, dans un courrier transmis à la presse, lundi dernier, il a réaffirmé à nouveau sa volonté d’en découdre avec le comité directeur actuel de la FITKD en confirmant sa suspension pour une durée de quatre ans.

Comme on le constate, même si elle est désormais classée par la WT, cette affaire demeure encore d’actualité. A moins que les deux parties ne décident de fumer le calumet de la paix pour le rayonnement de cette discipline en Côte d’Ivoire.

 

V. Soumahoro
(info@sportmania.ci)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *