Football, Habib Maïga (Saint-Étienne) : «J’ai gagné pas mal de duels face à neymar»

Habib Maïga, le milieu de terrain international Espoirs ivoirien des Verts (21 ans), revient sur le duel qui l’a opposé à Neymar il y a quelques semaines. L’Ivoirien évoque également ses ambitions  avec son club.

«La victoire est-elle impérative devant Angers dimanche après la parenthèse de votre match au Paris-SG (0-3, le 25 août) ?

Il y a une bonne ambiance. Je sens tout le monde concerné pour ce match. Il n’y a donc pas de raison qu’on ne réussisse pas à battre Angers, une équipe difficile à bouger. Le plus important, c’est nous. Si on fait tout ce que l’entraîneur nous demande et qu’on attaque tous les matches comme s’il s’agissait d’une finale, avec tout le respect que j’ai pour Angers, il n’y a pas d’adversaire en face et on prendra un maximum de points.

Étiez-vous stressé après avoir appris votre première titularisation au Parc des Princes ?

Il n’y a rien de stressant. Démarrer un match en Ligue 1 au Parc des Princes est une grande joie. Tout footballeur rêve de vivre ce moment. C’était le mien depuis tout petit de devenir footballeur professionnel. C’était aussi celui de mon père. Il doit être fier de me voir à ce niveau. Paix à son âme. Je sais d’où je viens, un milieu où je n’avais a priori aucune chance de me retrouver où j’en suis. Jouer en Ligue 1, face à Paris, est un signal pour les autres jeunes. Cela montre que tout est possible.

À condition d’avoir la confiance de votre entraîneur ?

C’est vrai que cette titularisation montre aussi que le coach (Oscar Garcia) a confiance en moi, comme en toute l’équipe. Le plus important, c’est de lui rendre alors sa monnaie en répondant présent. Après des débuts un peu compliqués, je suis arrivé à rentrer progressivement dans le match.

« Mon père doit être fier de me voir à ce niveau. Paix à son âme »

 

Même si vous avez évolué dans la zone de Neymar ?

C’est un plaisir de jouer face à un joueur du top 3 mondial, que je respecte beaucoup. Mais une fois sur le terrain, il n’y a plus de Neymar. Quand il a fallu mettre le pied, je n’ai pas hésité à le mettre. Même si ça avait été mon frère en face de moi et que je devais le bousculer du pied, je n’aurais pas hésité. J’ai gagné pas mal de duels face à Neymar.

Quels sont vos objectifs pour cette saison ?

Mon objectif est de jouer le plus de matches possibles avec le plus de victoires possibles. Car le plus important, c’est la victoire. Je veux réussir le meilleur Championnat possible avec moi sur le terrain ou sur le banc.

Vous parlez de podium entre vous ?

Non. Le Championnat vienne à peine de débuter. Il ne faut pas s’enflammer. Ça n’arrivera pas. Tout le monde a la tête sur les épaules pour être constants et ne pas faire des résultats en dents de scie.»

FF




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *