Basket-ball-Afrobasket Masculin 2017 : Quelle chance pour la Côte d’Ivoire à Tunis ?

Douzième à l’Afrobasket 2015, la Côte d’Ivoire, qui entend mieux faire à Tunis lors de l’édition 2017 de la grande fête du basket africain, dispose d’un effectif inexpérimenté sans oublier la préparation approximative effectuée par l’équipe.

Les Eléphants basketteurs seront-ils à la hauteur ? Une interrogation qui vaut son pesant d’or à 48 heures du coup d’envoi de l’Afrobasket 2017. En effet, 4è en 2011 et 2013, la sélection ivoirienne a fini 12è sur 16 en 2015 à Tunis. C’est donc des Ivoiriens en mode reconquête qui arrivent en Tunisie cette année. Ce en vue de réussir un parcours honorable et oublier la mauvaise passe (3 défaites et 2 victoires) de l’édition dernière. Un challenge qui s’annonce toutefois difficultueux voire irréalisable. Dans une poule dite de la mort avec le Nigéria, champion en titre, le Mali et la RD Congo, les poulains d’Hugues Thierry Occansey qui devront être exceptionnels pour finir parmi les deux premiers, partent à Tunis avec un florilège d’handicaps.

Une préparation biaisée

Le sempiternel problème de la préparation des équipes nationales ivoiriennes pour les compétitions internationales est loin d’avoir connu son épilogue. À l’instar des dames, les hommes ont également connu une préparation approximative loin des objectifs affichés. En effet, la sélection ivoirienne a connu une préparation accélérée en deux phases débutée le 22 août dernier pour s’achever le 6 septembre. Cette préparation exclusivement interne, s’est articulée sur la préparation physique, la mise en place technique et tactique pour la première phase. La seconde  phase quant à elle, a consisté en la mise en pratique de la première phase. Cette seconde phase  a été ponctuée par trois rencontres amicales contre les meilleurs joueurs du championnat local formant la sélection d’Abidjan. Inutile de dire que les présélectionnés pour Tunis ont remporté les trois matchs tests. Le problème est l’incapacité de la fédération à inviter des pays étrangers  pour de réels matchs tests ou encore entamer la préparation un peu plus tôt. Une situation qui contraste fort bien avec les ambitions ivoiriennes.

Les cadres  absents

Cette année encore, plusieurs cadors de la sélection ivoirienne n’ont pas répondu à l’appel du drapeau ivoirien. Il s’agit entre autres de Fréjus Zerbo, qui avait pourtant annoncé son retour, Edy Guy, Charles Abouo, Pape Philipe Amangou, Hervé Lamizana et Mohamed Koné. Le dernier cité, lui, était en regroupement à Abidjan avant d’annoncer sa défection. Des refus qui trouveraient leur justification dans les primes impayées de 2013, la préparation de la saison pour certains et une envie de ne pas venir pour  les autres. C’est donc une sélection inexpérimentée qui débarque en Tunisie. Sur la liste des 12 sélectionnés, seulement Souleymane Diabaté, Serge Asselain, Eric Tapé et Aboubakar Seydou  Hima ont pris part au dernier Afrobasket. Les autres découvrent la compétition pour la première fois. Une réalité qui pourrait être préjudiciable à la Côte d’Ivoire. Toutefois, l’espoir est permis car le sport a ses lois et ses exigences. Le talent et la grinta des jeunes ivoiriens pourraient faire la différence. Sait-on jamais !

L’Afrobasket 2017 se dispute du  8 au  16 septembre prochain simultanément à Tunis et à Dakar.

 

Liste des Eléphants

Totti Michaël, Touré Stéphane, Diabaté Souleymane, Traoré Fodé, Karaboué Mohamed, Salim Koné, Bah Cedric,Tapé Eric, Asselain Serges, Bamba Tiébe, Hima Seydou, Ennan Roméo

Staff

Hugues Tierry Occansey (Head coach), Olivier Téa (Coacha djoint)

 

Lebeni Koffi
(info@sportmania.ci)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *