Judo-Championnats du Monde : Les tireurs ivoiriens gonflés à bloc

Quatre à défendre les couleurs de la Côte d’Ivoire  à la 35è édition des  Championnats du monde à Budapest, les Eléphants judokas arrivent en Hongrie avec un défi pour chacun. De Zouléiha Dabonné Abzetta (-57 kg) en passant par Salimata Fofana (-52 kg), Abraham Dabonné Faouzi (-81 kg) jusqu’à Kobenan Koffi Krémé (-100 kg), les objectifs sont bien différents.

La Côte d’Ivoire  sera présente à Budapest du 28 août au 3 septembre prochain. Si l’objectif dans l’ensemble demeure une participation honorable en vue de rehausser l’image du judo ivoirien et celle de la Côte d’Ivoire sportive en Hongrie, il n’en demeure pas moins que chacun des membres du contingent a un son challenge personnel.

Zouleiha a son mot à dire

Médaillée d’argent aux 8ès Jeux de la Francophonie, Zouléiha Dabonné Abzetta (-57 kg) entend  poursuivre sur cette dynamique tout  en travaillant ses erreurs de la finale face à la Française Harashi Sarah. Car, elle est consciente que les Championnats du monde sont une tout autre réalité. « Moi  et le coach avons ensemble tiré les leçons de la défaite en finale. Nous  y avons travaillé afin d’être au top  à Budapest », rassure- t-elle. Présente à ses deuxièmes Mondiaux après Astana en 2014, la médaillée de bronze africaine des trois dernières années croit être capable d’un exploit. « Les débats s’annoncent relevés car  ce sera la crème du judo mondial qui s’exprimera. Toutefois, j’aurai mon  mot à dire. Pourquoi pas une place sur le podium ? C’est possible et j’ai les arguments pour. », confie l’Ivoirienne, tout en espérant un bon tirage. « Il est clair que pour être grand, il faut vaincre les grands mais là, je préfère avoir un tirage qui me permette d’atteindre mes objectifs », conclut avec lucidité Zouleiha.

Krémé vise haut

Grande révélation du judo ivoirien cette saison, Kobenan Koffi Krémé (-100 kg) se positionne comme une mastodonte du judo ivoirien et un grand un espoir de médaille. Auteur d’une saison éblouissante  ponctuée par une médaille d’or au Gabon alors qu’il a été surclassé en (+100 Kg), le tireur est capable d’un exploit à ces Mondiaux. Médaillé de bronze à Antananarivo aux  derniers Championnats d’Afrique, le filleul de Koséi  Inoue ( médaillé d’or aux Jeux olympiques de Sydney en 2000 dans la catégorie des -100 kg)  rêve du podium. Présent à Budapest depuis juin, le judoka ivoirien de 29 ans  dispose d’arguments solides pour réussir un gros coup.

Salimata veut tenir son rang

Championne d’Afrique en titre, Salimata  Fofana (-52 kg)  tient  à se faire respecter  pour sa première  à cette joute mondiale. Elle qui a connu un fiasco aux 8ès Jeux de la Francophonie à Abidjan. Combative et technique, Sali qui s’est hissée en séniors au soir de la récente campagne cairote en cadets et juniors, croit en ses chances en Hongrie.

Faouzi entend renouer avec le succès

Etiqueté « le maître des hippons » pour son entame de saison sensationnelle, Abraham Dabonné Faouzi (-81 kg)  a depuis lors rompu le ban avec la gloire. Les  campagnes infructueuses se sont multipliées depuis. Du tournoi de Dakar en passant par les Championnats d’Afrique jusqu’aux huitièmes Jeux de la Francophonie, le champion ivoirien n’a guère connu des moments de joie. Un sombre tableau dont le cadet de  Zouleiha entend changer  les couleurs à ses Mondiaux.

 

Lebeni Koffi
(info@sportmania.ci)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *