Athlétisme-Jeux de la Francophonie : Hua Koffi ne jure que par le Zouglou

Vainqueur de la médaille d’or mardi dernier au relais 4×100 m, Hua Koffi Wilfried ne cache pas qu’il est un gros passionné de la musique zouglou.

Identité musicale de la Côte d’Ivoire peignant les misères des étudiants à ses origines, le zouglou ne finit pas de conquérir le monde. Et ses adeptes ne se comptent plus. Parmi eux, figurent le sprinteur ivoirien Hua Koffi Wilfried. Le médaillé d’or au relais 4×100 m des Jeux de la Francophonie est un véritable aficionado de cette musique.

Partagé entre ses études et l’athlétisme, le sprinteur ivoirien de 29 ans  trouve toutefois un petit temps pour s’adoucir les mœurs. Et quoi de mieux que le zouglou. Le concerné raconte : « Mon genre musical est le zouglou » avant de poursuivre avec les artistes qu’ils adorent. « J’aime beaucoup Espoirs 2000 et Magic System. Asalfo et ses frères sont énormes et leur ascension sociale d’Anoumabo à  Cocody doit inciter nous les jeunes à croire en nos potentialités et à toujours bosser. »

En pleine préparation pour les Championnats du monde de Londres  aux cotés de Marie-Josée Ta Lou, Murielle Ahouré et Méité Ben Youssef, l’on est sûr que Hua Koffi Wilfried saura trouver la bonne inspiration avec le zouglou enfin de ramener des lauriers à la Côte d’Ivoire.

 

Lebeni Koffi




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *