Omnisports : Les Jeux de la Francophonie, toute une histoire !

Que savez-vous des Jeux de la Francophonie dont la Côte d’Ivoire accueille les VIIIe éditions à partir du vendredi ?

Contrairement aux Jeux Olympiques par exemple, les Jeux de la Francophonie sont une compétition très jeune. C’est en 1987 lors du deuxième sommet de la Francophonie qui s’est tenu à Québec , au Canada, qu’il a été décidé la mise sur pied des Jeux de la Francophonie. La mission de la création de ces Jeux a été confiée à la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports des pays d’expression française (CONFEJES). Deux ans plus tard, les premiers Jeux de la Francophonie voyaient le jour. La première édition s’est ainsi déroulée en 1989 dans deux villes marocaines : Casablanca et Rabat. Compétition multisports et de concours culturels en épreuves individuelles ou par équipes, les Jeux de la Francophonie sont organisés tous les quatre ans ; et mettent aux prises les représentants des pays membres de la Francophonie ainsi que des pays observateurs. Les premiers Jeux de la Francophonie réunissent ainsi 1700 participants de 38 pays venus s’affronter autour de joutes culturelles et sportives.

Les Jeux de la Francophonie pour quoi faire ?

L’un des principaux objectifs des Jeux de la Francophonie est de permettre le rapprochement de pays ayant le français comme langue d’usage. Mais aussi de contribuer à la promotion de la paix et le développement à travers les rencontres et les échanges entre jeunes francophones. Permettre le rapprochement des pays de la Francophonie et constituer un facteur de dynamisation de sa jeunesse, en contribuant à la solidarité internationale dans le respect de l’égalité entre les genres. Les Jeux de la Francophonie visent aussi à faire connaître l’originalité des cultures francophones dans toute leur diversité et développer les échanges artistiques entre les pays francophones, à favoriser l’émergence de jeunes talents artistiques francophones sur la scène artistique internationale et à préparer la relève sportive francophone en vue de sa participation à d’autres grands événements sportifs. Manifestation festive et populaire mais également d’un haut niveau sportif et artistique, les Jeux de la Francophonie comprennent  6 compétitions sportives (athlétisme, football junior, basketball féminin, tennis de table, judo, boxe) plus une nouvelle animation : le beach volleyball.  7 concours culturels (chanson, danse, sculpture, peinture, photographie, conte et littérature nouvelle). Ainsi que des animations périphériques riches en couleurs (concerts, théâtre de rue, activités sportives interscolaires et interuniversitaires). C’est donc à une immense fête qu’Abidjan, réputée pour sa propension à faire la fête,  s’apprête à prendre part. Que la fête commence !

 

Abdoul Kapo




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *