Jeux de la Francophonie : Les chances de médailles ivoiriennes

Les 8e Jeux de la Francophonie « Abidjan 2017 » s’ouvrent ce vendredi. Les athlètes ivoiriens qui ont sérieusement préparé cette compétition ont-ils des chances de médailles ?

A Nice, il y a quatre ans de cela, la Côte d’Ivoire était revenue des 7e Jeux de la Francophonie avec trois médailles dont deux en Or et une de bronze. C’était la récolte des sportifs sur un total de six médailles remportées par l’organisatrice des 8e Jeux à ce rendez-vous de la jeunesse francophone qui s’était déroulé dans cette belle ville française. Et les héros sportifs étaient la sélection féminine de basket et Kragbé Kazai Suzanne au lancer du disque, qui sont revenues de cette expédition avec l’Or. La judokate ivoirienne, Dabonné  Zouleiha Abzetta, elle, s’était parée de bronze dans la catégorie des – 57 kg dame. L’objectif des Ivoiriens en général et particulièrement du ministère des Sports, est de faire mieux que lors du rendez-vous de Nice. Mais la Côte d’Ivoire a-t-elle les athlètes pour tenir cet objectif ?

L’athlétisme et le judo en pôle position

« Vous avez pu constater avec moi que nos athlètes sont déterminés, nos athlètes semblent concentrés. Il faudrait que cette détermination se joue jusqu’à la dernière minute. Ce que nous leur demandons, c’est de ne pas se laisser inonder par l’enjeu. Les Jeux sont des jeux, c’est un rassemblement de jeunes pratiquement de même niveau. Nous pensons que ça devrait bien se passer », avait laissé entendre le ministre François Amichia au terme de sa visite aux athlètes vendredi dernier. Malgré la confiance du patron du sport ivoirien, il faut reconnaître qu’il sera difficile aux basketteuses ivoiriennes de récidiver. Car ce sont de jeunes filles sans véritables guides qui se lanceront à la défense de leur titre.

Les chances de médailles de la Côte d’Ivoire pourraient venir, une fois de plus de l’athlétisme. Il y a du talent dans cette discipline. On peut citer Cissé Gue Arthur (100 m), Koffi Hua Wilfried (200 m), Karel Ziketh et Okou Rovista (100 m haie). La Côte d’Ivoire a aussi des chances de briller au judo. Zouléiha Dabonné Abzetta (-57 kg), qui a remporté le bronze aux derniers Championnats d’Afrique, est une réelle chance de médaille pour la Côte d’Ivoire dans sa catégorie. La petite Fofana Salimata, championne d’Afrique juniors 2017, a aussi des chances de décrocher le graal. Ces deux perles et un autre judoka étaient à Budapest en vue d’affuter leurs armes pour ces 8e Jeux de la Francophonie. Le tennis de table pourrait aussi surprendre avec ses deux internationaux que sont Ali Kanaté et Kouadjo Yann.

 

Linda Oriane O.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *