En route pour les Jeux : Le judo en quête de 3 médailles d’Or

Médaillé de bronze aux derniers Jeux de  la Francophonie à Nice, le judo ivoirien vise plus cette année à Abidjan. Sur leurs terres, les judokas ivoiriens aspirent à une bonne moisson. Eux qui entendent récolter au moins trois médailles d’or.

Le judo ivoirien aura son mot à dire aux VIIIè Jeux de la Francophonie. En effet, si la moisson de Nice ne s’est résumée qu’à la seule médaille de bronze remportée de hautes lutes par Dabonné Zouleiha Abzettta en (-57kg), les ambitions cette fois ont été revues à la hausse.

Avec un commando de dix soldats comptant en sein une championne d’Afrique junior (Fofana Salimata en -52 kg), des médaillées de bronze (Dabonné Zouleiha (-57 kg) championnat d’Afrique Séniors) et Diarrassouba Maîmouna (-48 kg) championnats d’Afrique junior), sans oublier Modibo Coulibaly (-60 kg) et Dabonné Abraham Faouzi, le  judo ivoirien dispose de toutes les armes pour se hisser sur la plus haute marche du podium dans plusieurs catégories  à ces Jeux. « Je ne puisse dire ceux qui ramèneront ces médailles, mais si nous parvenons à remporter au moins trois médailles d’or, ce sera merveilleux pour la fédération. », confie Isaac Angbo, le président de la Fédération ivoirienne de judo et disciplines assimilées (FIJDA).

La fédération n’a guère lésiné sur les moyens pour parvenir à la matérialisation de ses ambitions à ces Jeux. Elle a  permis à Zouleiha Dabonné, Fofana Salimata et Dabonné Abraham Faouzi de séjourner en centre de haut niveau de Budapest (Hongrie) en vue d’affûter leurs armes. Le reste du contingent resté à Abidjan a bénéficié d’une préparation efficiente sous les ordres de Paul Délormas, le sélectionneur national et Me Ballo, son adjoint. Un cocktail d’initiatives qui pourrait accoucher de belles médailles pour le judo ivoirien à ces VIIIè Jeux de la Francophonie.

 

Lebeni Koffi  




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *