Football-CHAN 2018 : La Côte d’Ivoire a-t-elle remplacer le Kenya ?

A moins de six mois du CHAN 2018, les travaux de rénovation de certaines infrastructures et de construction de nouveaux stades n’avancent pas sereinement au Kenya. Une situation qui soulève bien des inquiétudes sur la tenue effective de cette compétition dans ce pays.

La tenue du CHAN 2018 en terre kényane est soumise à une grosse interrogation. En effet, à six mois de la compétition, les travaux avancent au rythme d’une tortue. Une lenteur qui fait planer le doute sur la capacité du Kenya à abriter le championnat en l’honneur des footballeurs évoluant sur le continent africain.

Une délégation de la CAF conduite par Constant Omari Selemani, 2è vice-président de l’instance continentale, s’est rendue  à Nairobi il y a quelques jours en vue d’avoir le cœur net sur l’avancement des travaux. « En ce qui concerne l’hôtellerie et l’hospitalité, il n’y a rien à redire. Mais pour ce qui est des infrastructures sportives, il y a du travail à faire. Nous avons vu le stade de Nairobi qui est en plein travaux afin de tenir les délais. Nous avons obtenu une  garantie de la part du gouvernement qui nous a promis mettre les bouchées doubles car il y a un budget qui a été alloué au comité d’organisation. Nous nous sommes mis d’accord sur la fin août pour une autre mission d’observation », a indiqué l’émissaire de la CAF sur RFI.

Si le Kenya venait à jeter l’éponge, le Maroc et  la Côte d’Ivoire seraient les potentielles options de la CAF. Le CHAN 2018 se disputera du 11 janvier au 02 février prochain.

 

Lebeni Koffi




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *