Football – Italie : Le scandale Muntari

Victime de cris racistes en Serie A le week-end passé, Sulley Muntari a en plus été sanctionné par la Ligue de football italienne. Celle-ci reproche au Ghanéen le fait qu’il soit sorti du terrain en guise de protestation.

Le milieu de terrain de Pescara, Sulley Muntari, a vu sa suspension d’un match confirmée par la commission de discipline de Serie A. Dimanche, le Ghanéen de Pescara avait quitté de son plein gré la pelouse de Cagliari après avoir été la cible d’insultes racistes. Il avait auparavant reçu un premier carton jaune après s’être plaint à l’arbitre, puis un second pour être sorti du terrain.

Malgré le soutien de la Fifpro notamment, le milieu de terrain de Pescara a donc vu sa suspension confirmée, la commission justifiant sa décision en raison de son «double avertissement pour protestations envers le directeur de jeu et pour son comportement non réglementaire (…) puisqu’il a quitté le terrain sans autorisation du directeur de jeu». Dans le même temps, la commission a déclaré qu’aucune mesure ne serait prise contre Cagliari. Si elle a condamné ces chants déplorables, elle a aussi déclaré qu’ils ne provenaient que d’une dizaine de supporters, insuffisant pour justifier une sanction contre le club en vertu des règles de la Serie A.

Par contre, l’instance a déclaré que le défenseur du Napoli, Kalidou Koulibaly, était la cible des chants racistes des supporters de l’Inter Milan, et le défenseur de l’AS Roma, Antonio Ruediger, ceux des fans de l’AS Roma. Les deux clubs sont sous la menace de fermetures partielles de leur stade si ces incidents venaient à se reproduire.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *