Football : Dié Serge (ex-international ivoirien) arnaque des jeunes footballeurs

Reconverti dans le métier d’intermédiaire sportif depuis la fin de sa carrière, Dié Serge vient une nouvelle fois de plus de s’illustrer de la mauvaise manière. L’ancien meneur de jeu de l’OGC Nice (Ligue 1 française)  est au centre d’un scandale d’escroquerie et d’arnaque de jeunes footballeurs. Un scandale qui risque de coûter cher à cet ex-international ivoirien.

 

C’est la grande colère dans le milieu des agents de joueurs et des présidents de centres de formation. Ces acteurs du football ivoirien en veulent terriblement à Dié Serge qui s’est illustré de la plus mauvaise des manières il y a quelques jours. Au titre de son activité d’intermédiaire sportif, l’ancien milieu de terrain de l’OGC Nice et de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire a arnaqué une dizaine d’apprentis footballeurs ivoiriens qu’il a ensuite abandonné en plein aéroport parisien. « Dié Serge a pris de l’argent (on évoque la somme d’un million de F CFA, soit 1500 euros) avec des jeunes footballeurs en leur promettant de les faire signer dans des clubs français. Le problème, c’est qu’il a falsifié les documents de voyage tel que la lettre d’invitation », nous explique un président de centre de formation bien connu en Côte d’Ivoire. Une fois arrivé à l’aéroport, la supercherie a été découverte par les services de police. Comme un voleur, Dié Serge a pris la fuite, abandonnant les joueurs qui se sont fait arrêter par la police française pour faux et usage de faux.

Cette affaire a provoqué la colère de l’ambassade de France qui s’en est vigoureusement plaint auprès de la Fédération ivoirienne de football (FIF). « La FIF, qui a été secouée par l’ambassade de France, a décidé de durcir considérablement l’obtention des autorisations de sortie des footballeurs provenant de la Côte d’Ivoire. L’ambassade a décidé de serrer encore plus les vis. Du coup, il est désormais très, très, très compliqué pour les centres de formation de faire voyager nos joueurs. Par la faute d’une seule personne, voilà que notre existence se trouve menacée », s’emporte notre fondateur de centre de formation.

Un récidiviste notoire

Chez les agents de joueurs, la colère est également à son comble. Sans citer nommément Dié Serge, Abdoulaye Diabaté, le patron de la structure LMS, s’est dit choqué par de telles pratiques. « On ne va pas se laisser faire. A cause d’une personne malhonnête, c’est toute une corporation qui se trouve aujourd’hui dans la boue. L’avenir des enfants et leurs familles est désormais en grand danger. Que vont devenir tous ces enfants talentueux et leurs familles s’ils ne peuvent pas aller monnayer leur talent en Europe ? C’est révoltant ! », s’offusque-t-il.

Ce n’est pourtant pas la première fois que Dié Serge se trouve trempé dans un tel scandale. En 2015, l’ancien joueur de l’Africa Sports avait déjà été accusé par des parents et des jeunes joueurs pour escroquerie. A l’époque, il avait « pris » de l’argent avec des apprentis footballeurs avant de les abandonner à Paris. L’affaire avait été révélée par le quotidien sportif ivoirien Supersport sans que les autorités sportives et politiques ne s’épanchent sur  le problème.

 

Abdoul Kapo




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *