Julien Chevalier (Entraineur ASEC U20) : « L’idée est bonne mais il faut revoir l’organisation »

Coach de l’équipe jeune de l’ASEC Mimosas qui reste sur deux victoires en autant de sorties, Julien Chevalier parle des performances et des ambitions de ses  poulains. Non sans pointer du doigt l’organisation de cette compétition.

Vous avez entamé le championnat U20 sur des chapeaux en alignant deux victoires en autant de sortie. Votre sentiment ?

Je trouve qu’on a fait de meilleures choses au cours de notre deuxième rencontre que lors de la première journée. Cette  rencontre nous a permis de nous roder  et de produire ce jeu aujourd’hui. On réalise des choses très intéressantes par moment. Mais il faut  rester vigilant et continuer à travailler. Car nous avons noté des fautes de concentration, des erreurs de rigueur et de vigilance qu’il  faut revoir. La base est très intéressante, mais il y a encore beaucoup de travail à faire.

L’ASEC commence fort dans cette Ligue Jeunes. Quelles sont vos  ambitions dans cette compétition ?

Faire le mieux possible car nous avons les atouts pour réaliser de bonnes choses. Maintenant,  il faudra le confirmer à chaque match. Il ne  suffit pas de le dire avant. Qu’on ait des ambitions ou pas, ce n’est pas le plus important. Ce qui importe, c’est ce que nous montrerons sur le terrain. J’espère que cela nous conduira à montrer de belles choses et à remporter le championnat.

Vous disputez une compétition appelée de tous leurs vœux par les Ivoiriens. Un mot sur cette dernière née des compétitions de la FIF ?

L’idée est bonne mais c’est à roder. On vu ce matin que l’organisation, la sécurité des joueurs, les soins, l’aspect médical, rien n’est assuré. Les licences également ne sont pas sorties. C’est  dommage de ne pas être assez vite organisé. L’idée est bonne mais il faudra que cette compétition se déroule dans de meilleures conditions. Le plus important, ce n’est pas de dire qu’on fait une compétition  mais cadrer l’organisation afin qu’elle soit intéressante et productive  pour le football ivoirien.

Toutefois, vous croyez que cette compétition pourra booster le niveau du football ivoirien ?

Bien sûr ! Si c’est bien organisé, si le contrôle est bon, si elle aide les clubs à se structurer  et essayer de bien travailler avec de jeunes joueurs. Je crois que cette compétition sera intéressante pour le football ivoirien.

Réalisé par Lebeni Koffi




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *