CAN 2017 : Le malheur de Renard fait le bonheur de la Côte d’Ivoire

Considéré comme l’adversaire le plus dangereux pour la Côte d’Ivoire dans la poule C, le Maroc est en plein doute à quelques jours de l’entame de la CAN. Une bonne nouvelle pour les Eléphants ?

A quelques encablures du coup d’envoi de la CAN 2017, la sérénité a foutu le camp du Maroc. L’équipe entrainée par Hervé Renard est en proie à de grosses difficultés. Comme c’est le cas dans ces situations, le doute s’est emparé des Lions de l’Atlas. En prenant en main le Maroc, l’ancien sélectionneur de la Côte d’Ivoire était de loin d’imaginer qu’il serait confronté à autant de problèmes.

Déjà tombé dans une poule très relevée avec la Côte d’Ivoire, la RD Congo et le Togo, Renard a vu tous ses meilleurs joueurs déclarer forfait à la suite de blessure. Le technicien français a perdu coup sur coup Younes Belhanda, Amrabat, Tannane et Sofiane Boufal. Soit les quatre meilleurs joueurs de son effectif. « C’est le foot qui veut ça. Les blessures ne préviennent pas. Il faut maintenant se concentrer sur les joueurs présents », a tenu à dédramatiser un Hervé Renard qui n’en paraissait pas moins triste et désemparé.

Aujourd’hui, la question est de savoir si le technicien double champion d’Afrique (en 2012 avec la Zambie et 2015 avec la Côte d’Ivoire) pourra se remettre de cette vague de forfaits qui s’abat sur son équipe. Le doute ne s’est-il pas déjà installé dans les têtes marocaines. Les Lions de l’Atlas ne se sont-ils pas inclinés lors de leur unique match de préparation lundi contre la Finlande ? Les malheurs du Maroc et d’Hervé Renard pourraient ainsi faire les affaires de la Côte d’Ivoire qui tremblait à l’idée de croiser la route celui qui lui a offert il y a moins de deux ans son trophée continental de l’histoire.

 

Fatime Ouattara




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *