FIF : Asalfo, les dessous d’une nomination qui vient d’en haut

Chanteur de profession, comment Asalfo s’est-il arrangé pour dégoter un poste de conseiller spécial du président de la Fédération ivoirienne de football ? Sportmania.ci vous conduit dans les méandres d’une nomination qui fait jaser.  

Le 24 décembre dernier, à quelques heures de la Noël, Asalfo a reçu la visite du Père Noël Sidy Diallo. En se voyant être bombardé du titre de conseiller spécial du président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), le chanteur du groupe à succès Magic System a une fois encore fait valoir la magie qui l’escorte depuis que sa formation musicale s’est invitée dans le cercle très fermé des artistes internationaux. Si la nomination d’Asalfo a surpris plus d’un, elle était dans les tuyaux depuis quelque temps.

Et la décision ne vient, en réalité, pas de Sidy Diallo. Le patron de l’instance faîtière du ballon rond ivoirien n’est que l’arbre qui cache la forêt. L’ordre de la nomination du zouglouman est venu directement de la Présidence de la République. « C’est le président Alassane Ouattara qui a donné instruction à Sidy Diallo pour qu’il attribue un rôle de conseiller à Salif (le prénom d’Asalfo). A l’origine, Salif devait être nommé conseiller chargé de la jeunesse et des sports du chef de l’Etat. Mais cela aurait pu froisser certains dans l’entourage du président. C’est pour couper la poire en deux qu’il a balancé Salif à la FIF », explique un proche collaborateur du lead vocal de Magic System.

Le chanteur a été recommandé par le président Ouattara

Quels conseils Asalfo, qui n’est pas un fin connaisseur de la chose footballistique, même s’il est un passionné de ballon rond, va-t-il donner à Sidy Diallo ? « Le titre de conseiller est de la poudre aux yeux. En réalité, Salif est devenu la courroie de transmission entre la Présidence et la FIF. Il aura pour mission de remonter toutes les informations relatives à la gestion financière de l’équipe nationale en haut lieu. Le président Ouattara a été échaudé par le scandale des primes volées de la CAN 2015. C’est pour anticiper un éventuel problème de ce type, qu’il a jeté Salif dans les pattes des dirigeants de la FIF », explique notre source.

« Il a la tête de l’emploi »

Asalfo, qui est désormais l’interlocuteur de la présidence ivoirienne au sein de la FIF, sera présent auprès des Eléphants durant la CAN au Gabon. « Salif a la tête de l’emploi. Il a des rapports très étroits avec le président Ouattara et est proche de certains cadres de l’équipe nationale tels que Gervinho, Serey Dié. Les joueurs ont beaucoup de respect pour lui et c’est un garçon intelligent », conclut le collaborateur de l’artiste.

 

Abdoul Kapo




One thought on “FIF : Asalfo, les dessous d’une nomination qui vient d’en haut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *